• Dominique de Villepin futur locataire de l'Elysée?

    La France, l'un des pays les plus puissant du monde. Elle joue le rôle de l'acteur principale avec l'Allemagne au sein de l'Union européenne. Le fait d'être membre permanent du Conseil de securité de l'ONU, lui permet, assez souvent, de décider du beau temps et de la pluie dans l'UE, comme elle le fait actuellement. Ses prises de positions et de décisions au Conseil de l'Europe ou dans d'autres institutions européennes sont suivies ou doivent être suivies par la majorité. Par ce que c'est la France.

    Actuellement cette même France se prépare à l'élection présidentielle au mois d'avril-mai de cette année. Les sondages restent variés et incertains sur les candidats. Leur côte peut, tout à coup chuter, et remonter la semaine d'après. Il y a de nombreux candidats declarés: le président sortant Nicholas Sarkosy, François Hollande, Marine Le Pen, Frnaçois Bayrou, Eva Joly, Dominique de Villepin et d'autres, la liste est longue. Parmi eux, la candidature de Dominique de Villepin peut créer une belle surprise. Il a occupé, en qualité de haut diplomate des postes très importants dans de différents pays, notamment à New Delhi et Washington. Ensuite, secrétaire générale de la présidence de la République, ministre des affaires étrangères, ministre de l'intérieure et premier ministre. Il est aussi fondateur et premier président du parti politique, République solidaire.

    En France, la situation actuelle, est plus que mauvaise. Avec un taux de chômage de 10% environ, le pouvoir d'achat est en chute libre. Parallèlement, la precarité monte en flèche. L'affaire Karachi avec d'autres peu connues gagnent du terrain, se corsent et menace le président Sarkozy, qui se voit dépassé par les évènements néfastes qui pullulent tous les jours. Contrairement au passé, cette fois-ci, il n'a pratiquement aucune chance de relever le défi qui se dresse devant lui comme un obstacle infranchissable. Les conditions dans lesquelles se trouve le pays, se détériorent continuellement. Les autres candidats, ne semble pas rassurer le peuple, donc, un recul risque d'être enregistré dans les prochaines années à venir. Tout au mieux, une stagnation de longue durée pourrait s'installer, ce qui n'est pas souhaitable non plus.

    En revanche, Monsieur de Villepin paraît comme un candidat capable de permettre à la France d'éviter ce qui est précedemment dit et de renouer avec le progrès. Au début du lancement officiel de sa candidature, la presse française annonçait 1% des intentions des votes pour la prochaine élection présidentielle, en faveur du très respecté, noble et charismatique politicien et candidat à l'Elysée, Monsieur Dominique de Villepin. Puis le chiffre a été modifié, selon la même presse il pourrait recevoir 3 à 5% des votes. Donc, déja cinq fois plus, une progression vertigineuse en si peu de temps!

    Mais en réalité, c'est un homme politique qui a un très grand pouvoir de persuasion et pourrait faire beaucoup mieux. Il a encore du temps et de nombreuses possibilités devant lui jusqu'à l'heure des élections. Les chiffres qui étaient donnés par la presse seront pulvérisés par cet homme. Le nombre de ses électeurs et sympathisants se multiplie incroyablement de jour en jour.

    Bien évidemment, beaucoup ne voudraient entendre parler de son succès futur, mais la réalité est là. Ce très crédible candidat pourrait obtenir entre 10 et 15% des votes. Ce qui peut-être considéré comme un excellent résultat pour sa première participation. Le soutien d'un autre candidat qui désiste, et qui, en même temps, recommande à son électorat de voter Villepin, peut lui ouvrir le chemin de l'Elysée.                 De l'autre côté, en cas de ré-élection du président sortant, comme il a déjà été clairement dit, la France ira mieux, non, pas mieux que les années précédentes mais mieux que les années suivantes.

     

    Muhittin KIRAL, membre du PLR