• Genève-Vaud Mariage Obligatoire

    Le peuple Genevois est fatigué d‘entendre ; la crise du logement, le manque de terrain à bâtir, le déclassement du terrain pour des logements sociaux, centre d’affaire et autres. Alors que nous n’avons pas de place. Où allons-nous ? Probablement  dans le mur.

    Tout le monde sait que Genève est un tout petit canton en superficie, 282,3 km2, autrement dit le cinquième canton le plus petit. Quant au canton de Vaud, c’est l’un des plus grands avec 3 ‘211,7 km2, il fait presque douze fois notre canton. Il est temps que les dirigeants de ces deux cantons se mettent autour d’une table pour parler d’une fusion et ce dans les plus brefs délais. On n’a  plus le temps de discuter  pendant des années, sans parler des décennies. Nous ne pouvons pas nous plier en quatre, à genoux devant notre gigantesque voisin, la France, parce que nous n’avons pas assez de terrain.

    La région se développe d’une vitesse vertigineuse, nous  pouvons nous en féliciter. Sans exclure le projet Franco-Valdo-Genevois, ça c’est tout une autre affaire. N’oublions pas qu’actuellement nous sommes condamnés à cause du terrain et nous devons réagir, calculer pour les cinquante ans,  cent ans et plus à l’avenir. Le projet de fusion, le Mariage Obligatoire entre, je répète, Genève et Vaud c’est notre avenir, naturellement celui  de la Suisse.

    Les Fazy-Carteret-Favon ont pensé et œuvré pour aujourd’hui, nous devons tous ensemble faire la même chose pour demain, le futur des générations nouvelles, de la République et Canton de Genève et de notre pays la Suisse.

     

    KIRAL Muhittin, candidat radical au Grand Conseil, les Radicaux, liste N° 1